Jour 2 : Monreale

 

Pour notre deuxième jour en Sicile, et plus particulièrement dans sa capitale Palerme, nous avons choisi de sortir un tout petit peu de la ville et de nous rendre sur ses hauteurs à Monreale. Pour ce faire, nous sommes partis à pieds, tôt le matin, et avons rejoint la Porta Nuova puis la Piazza indipendenza. Là, nous avons pris un bus (AMT n°389) qui, pour quelques Euros, nous a emmenés à l'extérieur de Palerme. Notre bus a ensuite donné le relai à une petite navette qui, pour quelques Euros de plus, nous a montés au sommet de la colline de Monreale. Arrivés à destination, nous avons immédiatement apprécié la quiétude des lieux et avons choisi d'aller nous perdre dans le dédale de petites ruelles situé juste derrière la cathédrale. Cette petite oasis nous a offert un pur moment de bonheur.

 

Monreale, en arrière de la cathédrale

***

Pour poursuivre notre matinée, nous nous sommes ensuite rendus aux abords de la cathédrale dont nous avons d'abord découvert les extérieurs. La cathédrale de Monreale date à peu près de la même époque que celle de Palerme (XIIème siècle). Elle s'inscrit, tout comme elle, dans l'art arabo-normand. Son extérieur est assez austère avec de lourdes cloches, des remparts crénelés mais bien mis en valeur par la végétation. Et puis lorsque l'on fouine, on trouve de véritables pépites comme cette magnifique porte en bronze très arabisante située au niveau du portail central.

Monreale, les extérieurs de la cathédrale

***

A l'intérieur de la cathédrale, nous avons retrouvé à peu près les mêmes éléments qu'à la chapelle palatine visitée la veille : gigantesques mosaïques byzantines sur fond d'or, muqarnas au plafond... Quant au Christ Pantocrator de Monreale, il n'est ni plus ni moins que "la plus grande icône byzantine du monde : 7m entre les mains, visage de presque 4m de haut" (source : Le Routard Sicile 2014).

Monreale, intérieurs de la cathédrale

***

Et puis, après un déjeuner agréable en terrasse, il y a eu notre véritable coup de cœur de la journée : la visite du cloître jouxtant la cathédrale. Un endroit superbe à ne surtout pas manquer ! Pour y entrer, comptez 6 Euros (plein) / 3 Euros (réduit). Une fois à l'intérieur, vous découvrirez un joyau mêlant habilement arts roman et arabe. Les passages sous arcades, tout d'abord, sont délimités par des rangées de colonnes doubles (dites géminées). Une colonne sur deux est laissée blanche tandis que l'autre est superbement recouverte de mosaïques dont les tesselles rouges, noires et or dessinent carrés, triangles, étoiles et zigzags. L'ambiance est à la rêverie orientale. Au centre du cloître se trouve un jardin carré avec, à ses quatre coins, les quatre arbres symboles du jardin parfait dans le monde musulman : un figuier, un grenadier, un palmier et un olivier. Dans l'un de ses angles enfin, on n'oubliera pas de se laver les mains dans la fontaine présente dont la légende veut qu'elle fasse rajeunir de 10 ans ! C'est aussi à cet angle que les marbres sont les plus finement travaillés.

Monreale, le cloître

***

Et puis, en fin d'après-midi, parce que nous avions envie de marcher et que nous ne nous représentions pas bien les distances, nous avons voulu rentrer à pieds de Monreale à Palerme. Ce fût beau ! Mais long...

***

Vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager et à nous laisser un commentaire :)

Écrire commentaire

Commentaires: 0