· 

Vancouver, la perle de la côte Ouest

Texte et photographies : François

Matériel photo : Canon EOS 750D + objectif EF-S 17-55 mm F/2.8

 

 

Cet été, mon grand voyage de l'année 2019 m'a mené de Reykjavik, capitale de l'Islande, jusqu'à Vancouver, sur la côte Pacifique du Canada. Entre les deux, j'ai réalisé un fabuleux road trip de deux semaines dans les Rocheuses canadiennes (Jasper, Banff...). C'est donc après deux semaines passées dans des paysages de montagnes incroyables que je suis arrivé, en voiture, à Vancouver.

Autant le dire tout de suite : j'ai A-DO-RÉ cette ville ! Outre son look de grande métropole Nord-américaine (larges avenues, hautes tours...), j'y ai de suite ressenti une ambiance très relax. Dans Downtown, on n'est jamais loin d'un parc ou, encore mieux, d'une plage ! Une balade dans le port et, hop, c'est la tête d'un phoque qui apparaît à la surface de l'eau. Dans le parc Stanley, ce sont plutôt les écureuils et les ratons laveurs qui assurent l'animation. Si vous prenez un ferry pour l’île de Vancouver, vous pourrez peut-être partir à la rencontre des ours, des baleines ou des orques qui y vivent. Coté terres, la ville est par ailleurs entourée de montagnes... J'avais rarement vu une ville dans un tel écrin de nature ! J'ai donc eu beaucoup de plaisir à y rester une semaine. Dans cet article, je reviens avec vous sur mes dix coups de cœur à Vancouver ! 

 

1. Commencer par un peu d'histoire à Gastown

 

Ma découverte de Vancouver a débuté à Gastown, l'un des quartiers historiques de la ville. Là, on trouve d'anciens entrepôts en briques rouges de quelques étages qui ont été réhabilités en boutiques, bars et restaurants. Les petites rues pavées (en rouge également) y sont animées et très agréables pour flâner. Parmi les points d'intérêts du quartier, vers lesquels les visiteurs convergent, on peut citer la Gastown Steam Clock (horloge à vapeur qui siffle tous les quarts d'heures) et la statue de Gassy Jack (Jack "le bavard", marin et aubergiste d'origine britannique, considéré comme le fondateur du quartier auquel on a donné son nom). Sur la place de la statue (Maple Tree Square), j'ai bien aimé le petit immeuble en forme de fer à repasser (bon, rien à voir avec le Gooderham Building de Toronto ou le Flat Iron Building de New York non plus !).

 

Gastown, Vancouver

Gastown

 

Un autre quartier historique intéressant est Chinatown. Rappelons que les ouvriers chinois ont eu un rôle très important dans la construction du chemin de fer qui permit de relier les provinces de l'Est du Canada à celles de l'Ouest (unifiant ainsi le pays). On ne sera donc pas surpris que la communauté chinoise soit très nombreuse à Vancouver. Cela étant, même si Chinatown peut être sympa à voir, je vous déconseille formellement d'y aller juste après Gastown (et inversement). En effet, entre les deux quartiers se trouve East Hastings qui n'est autre que le lieu de regroupement des toxicomanes... Je m'y suis retrouvé "accidentellement" et de tomber nez à nez avec des dizaines de ces individus traînant comme des zombies m'a glacé le sang... Secteur à éviter ABSOLUMENT ! Aussi, si vous voulez voir Gastown ET Chinatown, vous veillerez à contourner consciencieusement East hastings.

 

Chinatown

 

***

 

2. Longer le waterfront depuis Canada Place

 

De Gastown, on peut ensuite poursuivre en se rendant à Canada Place. Ah ! Le voilà le bord de mer qui fait du bien avec sa brise, son soleil et une promenade superbement aménagée. La place se distingue, sur le plan architectural, par sa forme en gigantesque voilier. On peut en faire le tour et profiter du ballet des navires de croisières qui rejoignent, pour certains, l'Alaska. D'ici, la vue est superbe sur l'océan (Burrard Inlet), North Vancouver et ses montagnes.

Après avoir contourné le "voilier en béton" et le Vancouver Convention Center, on arrive sur une seconde place dont les points saillants sont le Digital Orca (sculpture de Doug Coupland qui fera penser à des pixels ou à des briques de Légo) et l'Olympic Cauldron (chaudron ayant accueilli la flamme olympique lors des jeux de 2010). L'endroit est animé (musique, terrasses...) et peut être parfait pour déjeuner ou boire un verre.

 

Digital Orca et Olympic Cauldron

 

Reprenez ensuite votre promenade en passant par Harbour Flight. Ici, on assiste aux allers et venues incessants des hydravions. Je n'ai pas testé mais de reconnaître que découvrir la région vue du ciel doit être assez sympa ! La digue se poursuit ensuite sur des kilomètres, sans jamais quitter la mer sur votre droite et de nombreux parcs et jardins sur votre gauche. Je crois qu'en une semaine à Vancouver, j'ai dû faire cette marche deux ou trois fois tellement elle est agréable. Bientôt, vous arrivez à Light Shed (sculpture de Liz Magor qui consiste en une cabane sur pilotis plantée dans la digue). J'ai beaucoup aimé cette installation qui marque l'entrée dans Coal Harbour. Là, joli petit port de plaisance le long duquel on peut marcher jusqu'au Stanley Park. Sachant que ce dernier mérite largement une demi-journée (voire une journée entière), on en restera là pour cette fois.

 

Harbour Flight, Vancouver

Harbour Flight

Light Shed, Vancouver

Light Shed

Coal Harbour, Vancouver

Coal Harbour

 

***

 

3. Prendre un grand bol d'air au Stanley Park

 

Suite de notre promenade du point n°2 : LE Stanley Park ! Je n'aime pas trop les articles de blog qui dressent des listes de choses "à faire" ou "à voir" absolument, des trucs que "si tu les as pas vu, t'as raté ta vie". Cela entretient chez le lecteur un sentiment d'obligation et le pousse à reproduire exactement le même voyage que tout le monde. Or, voyager, c'est avant tout s'écouter, aller selon ses envies et ses centres d'intérêts. Cela étant dit, je vais m'inscrire ici en faux en vous disant qu'à Vancouver, vous DEVEZ AB-SO-LU-MENT vous rendre au moins une fois au Stanley Park (qui est, grosso modo, l'équivalent du Central Park de New York ou du Mont-Royal de Montréal). Sur le plan géographique, il occupe la pointe de la péninsule de Downtown et est relié à North Vancouver par le Lions Gate Bridge. En son cœur, on découvre une forêt incroyable, d'allure préhistorique avec ses arbres géants dont on dit que le plus âgé aurait 800 ans ! 

 

Stanley Park coté forêt

 

La meilleure façon de le découvrir est d'en faire le tour, à pieds ou en vélo, depuis Coal Harbour (voir mon point n°2) et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (les pistes cyclables sont à sens unique !). Cette balade, d'une longueur totale d'environ 10 km, vous fera d'abord passer par le Brockton Point Lighthouse (un joli phare blanc et rouge) puis sous le Lions Gate Bridge (véritable emblème de la ville). Je ne sais pas pourquoi mais j'adore la structure de ces grands ponts (Pont du 25 avril à Lisbonne, Brooklyn Bridge à New York...). Le Lions Gate fait maintenant partie de mes préférés. Si vous êtes à pieds, je vous conseille de quitter le Seawall un peu avant de passer en-dessous afin de rejoindre la route qui le traverse : c'est d'ici que l'on a le plus beau point de vue ! S'il est l'heure de déjeuner, je ne peux aussi que trop vous recommander le restaurant de Prospect Point (dont la terrasse possède une vue assez inégalable). L'après-midi vous mènera ensuite, le long de la façade Ouest du parc, à Third Beach (la plus sauvage) puis à Second Beach (la plus aménagée). En journée, vous trouverez à cette dernière tout ce qu'il faut pour s'amuser et se dépenser (piscine, terrains de sport...). En soirée, nombreuses animations (feux d'artifice, concerts...). Inutile de préciser que c'est de ce côté que l'on a les plus beaux couchers de soleil ! 

 

Stanley Park : début du Seawall à Coal Harbour

Brockton Point Lighthouse, Stanley Park, Vancouver

Brockton Point Lighthouse

Lions Gate Bridge

Third Beach, Stanley Park, Vancouver

Third Beach

Second Beach, Stanley Park, Vancouver

Second Beach

 

***

 

4. Lever les yeux au ciel entre les buildings de Downtown

 

Vous l'aurez compris, au vu des points précédents, l'accès direct à l'océan est pour beaucoup dans le charme de Vancouver. C'est ce qui lui donne son petit coté californien avec un climat doux et un style de vie orienté vers la nourriture saine et la pratique du sport. Pour autant, j'en ai aussi apprécié les aspects les plus urbains comme sillonner Downtown la tête en l'air au milieu des gratte-ciels. Pour ce faire, un bon point de départ peut être la Place de la Vancouver Art Gallery (à deux pas de la station de métro City Centre). De là, on a une jolie vue sur le Fairmont Hotel. Rappelons que les hôtels Fairmont font partie intégrante de l'histoire du Canada puisqu'ils ont été construits en même temps que la ligne de chemin de fer transcanadienne reliant la côte Atlantique à la côte Pacifique du pays. Ils ont ainsi pu ouvrir la voie du tourisme (d'abord réservé aux riches fortunes !). On en compte aujourd'hui une vingtaine dans le pays parmi lesquels le plus beau que j'ai vu est le Château Frontenac de Québec.

 

Dans les rues de Downtown

Fairmont Hotel, Downtown, Vancouver

Fairmont Hotel

 

En marchant vers Gastown, une autre silhouette sur laquelle vous allez vite tomber est celle de la Harbour Centre Tower. Celle-ci est à Vancouver ce que la CN Tower est à Toronto : un gigantesque building coiffé d'une espèce de soucoupe volante qui n'est autre qu'un point de vue panoramique sur toute la ville (Vancouver Lookout). Je n'y suis pas monté (17,50 $) mais d'avouer que cela doit valoir le coup.

 

Harbour Center Tower, Downtown, Vancouver

Harbour Centre Tower

 

Ne manquez pas non plus le Woodward's Building avec son "W" tournant au sommet d'une petite Tour Eiffel de 20 m. Mais, attention : prenez bien soin de ne pas le dépasser vers l'Est car, au-delà, c'est East Hastings (quartier beaucoup moins fréquentable, voir mon avertissement plus haut).

 

Woodward's Building

 

***

 

5. Loger dans un quartier très... coloré !

 

Lorsque je me suis rendu à Montréal en 2017, nous avions pris un super appartement via Airbnb à deux pas de la rue Sainte-Catherine. Nous voulions en effet profiter d'une vie de quartier animée (rue Sainte-Catherine, rue Saint-Denis). Il se trouve que c'est aussi le quartier gay de la ville (ce qui n'est pas sans rapport avec la bonne ambiance qui y règne). J'en profite pour vous dire que si vous n'êtes pas encore inscrits sur Airbnb et que vous avez envie de le faire, vous pouvez utiliser ce lien de parrainage grâce auquel vous économiserez 34 Euros sur votre premier voyage (fin de la parenthèse publicitaire...).

Pour ce nouveau séjour au Canada, j'ai beaucoup utilisé les auberges de jeunesse du réseau Hostelling International. C'est ainsi qu'à Vancouver, je me suis retrouvé à l'auberge HI Vancouver Downtown. Ce que je ne savais pas, c'est que j'allais encore atterrir dans le quartier gay (Davie Village sur Davie Street) : lol ! Et bien j'ai retrouvé, comme à Montréal, une ambiance très festive, décontractée, très bon enfant aussi. Je m'y suis beaucoup plu.

 

Davie Village, Vancouver

Davie Village

 

***

 

6. Se régaler à Granville Island

 

Un dernier quartier très sympa de Downtown est Granville Island, petite île coincée dans English Bay entre la péninsule de Downtown et South Vancouver. Pour vous y rendre, le plus simple est de traverser, à pieds ou en vélo, le Granville Bridge. Une fois de l'autre coté, il n'y a plus qu'à faire demi-tour : l'entrée sur l'île (ou plutôt la presqu'île) se trouve juste en-dessous et est gardée par de grandes lettres blanches (on ne peut pas se tromper !).

 

Granville Bridge, Granville Island, Vancouver

Granville Bridge

 

Si Granville Island est très renommée, c'est principalement parce qu'on y trouve le Granville Island Public Market, vaste marché couvert où les produits frais et locaux débordent des étals). Si vous n'avez pas la possibilité de cuisiner ces produits bruts (ou si vous ne vous sentez pas l'âme d'un cordon bleu), soyez rassurés : il y a aussi une food court où l'on peut commander tous types de cuisines à consommer sur place ou à emporter. Je vous conseille alors d'aller manger en terrasse ; superbe vue sur la façade Sud de Downtown, le pont (au-dessus), possibilité de chiller en musique (il y a pas mal de musiciens de rue qui se produisent ici). Pour leur santé, pensez à ne pas nourrir les oiseaux qui ne manqueront pas de venir réclamer ! Enfin, pour votre retour, je vous conseille de prendre un aquabus : avec leur petite taille et leurs couleurs acidulées, ils semblent tout droit sortis d'un film d'animation et vous feront traverser la baie pour quelques dollars seulement. Ludique ET pratique !

 

Granville Island Public Market

Granville Island Public Market

 

***

 

7. Partir à la rencontre des phoques du Lighthouse Park

 

Une autre raison qui pourrait vous donner envie de vous rendre à Granville Island est qu'on y trouve plusieurs excursionnistes qui proposent des sorties en mer. Personnellement, je n'ai pas souhaité m'engager dans une sortie d'observation des baleines et / ou des orques. En effet, j'ai eu peur que ma journée se résume à une très très TRÈS longue distance en bateau pour peut-être avoir la possibilité d'une courte observation. Si votre objectif est de voir ces mammifères marins, je vous conseille d'intégrer l'île de Vancouver dans votre itinéraire : c'est là qu'il faut être. En restant en ville, on peut par contre très facilement aller voir les phoques. C'est ce que j'ai fait avec la sortie "City and Seals" de Vancouver Water Adventures (59 $ pour une durée de 1h30 environ), Comme son nom l'indique, cette virée en mer offre des vues originales sur la ville et permet de rencontrer les phoques du Lighthouse Park. Sur le plan éthique, j'ai été plutôt convaincu : il n'y a que deux rotations par jour et le zodiac ne reste que 10 minutes au "contact" des animaux qui ne sont donc pas trop dérangés. Une chouette expérience !

 

Lighthouse Park, Vancouver

Lighthouse Park

Rencontre avec les phoques

 

***

 

8. Lézarder sur Kitsilano Beach

 

Envie de vous prélasser comme les phoques ? La plage de Kitsilano Beach n'est pas loin et peut tout à fait être rejointe à pieds. Un programme de journée idéal pourrait alors être : sortie en mer le matin, retour à Granville Island et repas au Granville Island Public Market puis après-midi à la plage. Vous y trouverez tous les aménagements nécessaires (dont une piscine assez incroyable). Autres options possibles pour l'après-midi (que je n'ai pas testées mais que j'aurais aimé avoir le temps de faire) : louer un kayak pour se balader dans English Bay (ça fera travailler les bras pour changer) ou prendre un bus pour le Museum Of Anthropology (la culture, c'est bien aussi !).

 

Kitsilano Beach, Vancouver

Kitsilano Beach

Kitsilano Beach, Vancouver

Et sa piscine

 

***

 

9. Pédaler jusqu'au Queen Elizabeth Park

 

Si je n'ai pas encore eu l'occasion de le formuler explicitement : faire du vélo à Vancouver est un pur bonheur ! Là où dans nos villes (en tous cas, celle que je connais le mieux : Reims) les pistes cyclables se réduisent le plus souvent à un simple couloir au milieu des voitures, elles sont ici beaucoup plus larges et surtout indépendantes de la circulation automobile. Ainsi, tout le Nord de Downtown (waterfront), le tour de Stanley Park et celui de la Baie des Anglais sont cyclables. En ville, on n'est pas non plus en reste puisque certaines rues sont exclusivement réservées aux vélos ! Dans ces conditions, c'est un moyen de transport idéal ! Cela tombe bien puisque, à mon auberge, je pouvais en louer à la journée. C'est donc de cette manière que je me suis rendu au Queen Elizabeth Park dans South Vancouver.

A l'aller, ça monte (et mes fessiers s'en souviennent !) mais quel plaisir de trouver au bout du chemin un immense parc très joliment aménagé. Mention spéciale pour le Bloedel Floral Conservatory, petit dôme sous lequel a été aménagé un joli jardin exotique peuplé d'oiseaux multicolores en liberté (7 $). Sur la terrasse, jeux d'eau et jolie vue sur la ville.

 

Bloedel Floral Conservatory

 

***

 

10. Faire une promenade street art au Mount Pleasant

 

Si j'ai un regret dans mon séjour, c'est qu'en rentrant du Queen Elizabeth Park, j'aurais dû passer l'après-midi dans le quartier de Mount Pleasant pour y chercher des fresques de street art. Si je ne l'ai pas fait, c'est simplement par méconnaissance de ce quartier que je n'ai découvert qu'après mon retour au hasard de quelques lectures (dont l'article des Bestjobbers et celui de Kikimagtravel). Si je devais retourner à Vancouver, une chose est sûre : cette visite serait dans mon programme idéal. Et d'admettre qu'à part au Mount Pleasant, il est vrai que les rues de Vancouver sont plutôt proprettes et peu adaptées à ce mode d'expression (qui ne fait pas vraiment partie de l'ADN de la ville).

 

Un des rares street art vus dans Downtown

 

***

 


Infos pratiques

 

* Pour ce voyage, je suis arrivé à Vancouver après avoir effectué un road trip de deux semaines dans les Rocheuses. J'étais donc déjà sur place et n'ai pas eu à prendre de vol aller.

 

* Pour mon retour en revanche, j'ai pris un vol Vancouver (YVR) Paris (CDG) d'une durée totale de 12h10 (incluant une escale de 1h55 à Calgary) opéré par WestJet. J'ai trouvé ce vol très satisfaisant : bagage en soute + repas + services à bord pour 260 Euros.

 

* Le décalage horaire entre Vancouver et Paris est de +9h.

 

* Si je devais retourner à Vancouver, je chercherais sans hésiter un aller-retour sur WestJet avec escale à Calgary. Très bon rapport qualité / prix.

 

 

 

* Pour ce séjour au Canada, j'ai beaucoup utilisé les auberges de jeunesse du réseau Hostelling International. C'est une formule de logement que j'ai trouvée parfaite pour voyager en solo : petit compromis sur la qualité du couchage (lit en dortoir) mais énorme plus-value sur les parties communes (buanderie, cuisine, salon...) et possibilité de rencontrer du monde. J'ai ainsi atterri à l'auberge HI Vancouver Downtown que j'ai trouvée un peu moins bien que celles de Jasper et Lake Louise (mais il faut dire que ces deux là avaient placé la barre très très haute). Pour 7 nuits, j'ai payé 329 Euros (soit 47 Euros la nuit).

 

* Une autre possibilité est de chercher sur Airbnb. Si vous n'êtes pas encore inscrits sur le site et que vous souhaitez le faire, je vous invite à utiliser ce lien de parrainage : vous économiserez 34 Euros sur votre premier voyage !

 


 

* Pour mes déplacements sur place, j'ai principalement usé les semelles de mes chaussures. Dans Downtown, tout se visite à pieds (ou en vélo pour s'économiser un peu d'énergie).

 

* Pour sortir de Downtown vers North Vancouver ou South Vancouver, il est nécessaire de prendre les transports en commun. A noter qu'il existe des navettes gratuites au départ de Canada Place qui desservent certaines destinations touristiques (uniquement pour les clients de ces destinations évidemment).

 

* Pour sortir de Vancouver, il faut une voiture. 

 

Vols : 260 Euros

Auberge HI Vancouver : 329 Euros

Navettes, vélos, aquabus : 50 Euros

-------------------------------------------

639 Euros

pour un séjour d'une semaine en solo

(hors repas, boissons et activités) 


 

***

 


Vous avez aimé cet article ou avez une question ?

>>> N'hésitez pas à me le dire en commentaire ! <<<

Écrire commentaire

Commentaires: 0